Baisse des effectifs chez Renault par Juliette Méadel, Secrétaire Nationale à l’Industrie

Le par

Le groupe Renault a annoncé son intention de réduire ses effectifs de 7 500 personnes en France, dont 5700 départs en retraite d’ici 2016.

Le groupe Renault a indiqué, comme le lui avait demandé le gouvernement, qu’il n’y aurait ni fermeture de site, ni plan social, ni plan de départs volontaires dans le cadre de cet accord.

Avec les organisations syndicales et l’Etat, le Parti Socialiste sera attentif au respect, par Renault, de ses engagements.

L’annonce du groupe Renault est, à ce stade, une proposition intervenant dans le cadre d’une négociation engagée avec les partenaires sociaux depuis plusieurs mois. Cette négociation doit aboutir à une solution protectrice des salariés et adaptée aux enjeux de compétitivité auxquels l’industrie automobile française est confrontée.

Les sites français, stratégiques pour cette entreprise, devraient bénéficier pleinement des alliances que le groupe Renault a nouées, dans ses partenariats industriels et commerciaux en France et à l’étranger.

Sur le même thème, lire aussi :

Présentation des premières actions de la nouvelle équipe régionale et surtout écoute et débats avec la salle, la démocratie locale à l'oeuvre.
Le par

Les derniers contenus multimédias