Michel Sapin: «Renault a pris les devants pour éviter une catastrophe sociale»

Le par

Michel Sapin était l’invité de France Info ce jeudi. Le ministre du ministre du Travail, de l’Emploi et du Dialogue social a évoqué les diminutions d’effectifs chez Renault mais aussi les outils destinés à inverser la courbe du chômage et le non-cumul des mandats.

Renault: des diminutions d’effectifs prévues et négociées avec les partenaires sociaux

Le ministre a également expliqué la situation de Renault et des réductions d’effectifs prévues évoquant les difficultés de la situation européenne du marché de l’automobile. Par ailleurs, Michel Sapin a souligné le fait qu’il s’agisse de « diminutions d’effectifs », donc prévues suffisamment au plus tôt et négociées avec les partenaires sociaux, plutôt que de licenciements:

On voit la différence entre ceux qui veulent prendre les devants pour éviter une catastrophe sociale et ceux qui n’ont pas suffisamment anticipé et qui doivent traiter des situations sociales extrêmement difficiles. […] Je vois que ça se passe mieux d’un certain point de vue chez Renault que chez PSA

L’inversion de la courbe du chômage en marche

Interrogé sur les différents dispositifs mis en place pour inverser la courbe du chômage, Michel Sapin a réaffirmé l’utilité des emplois d’avenir qui permettront de «régler des difficultés extrêmement lourdes d’un certain nombre de jeunes qui n’ont, ni formation, ni emploi», mais aussi des contrats de génération, l’accord sur la sécurisation de l’emploi et le crédit d’impôt compétitivité-emploi destinés à accélérer la reprise de l’économie:

Il ne peut pas y avoir de créations d’emplois sans reprise de l’économie

Le non-cumul des mandats dans le quinquennat

Enfin, le ministre a répondu à la question du non-cumul des mandats en rappelant la position de François Hollande lors de ses vœux au Parlement, qui a réaffirmé sa mise en application «au cours de ce quinquennat».

Sur le même thème, lire aussi :

Présentation des premières actions de la nouvelle équipe régionale et surtout écoute et débats avec la salle, la démocratie locale à l'oeuvre.
Le par

Les derniers contenus multimédias